Depuis le mois de décembre 2017, la pose d’un pare-vapeur sur toiture avec élément porteur en tôles d’acier nervurées pleines avec locaux à faible et moyenne hygrométrie est intégrée au NF DTU 43.3. L’objectif est de définir les règles de mise en oeuvre afin d’éviter tout désordre.

Deux documents, le NF DTU 43.3 P.1-1/A1 et le NF DTU 43.3 P1-2/A1, ont été publiés en décembre 2017. Ils amendent le NF DTU 43.3 relatif à la mise en oeuvre des toitures en tôles d’acier nervurées (TAN) avec revêtement d’étanchéité. Ils introduisent la pose d’un pare-vapeur dans le cas de TAN pleines, lorsque les locaux sous-jacents sont à faible et moyenne hygrométrie et qu’une exigence de perméabilité à l’air de Q4Pa-surf ≤ 1,4 m3/(h/m²) est requise. Explications.

CONTEXTE
Perméabilité à l’air et ventilation des locaux
Le NF DTU 43.3 ne prévoyait aucune disposition spécifique relative au traitement de l’étanchéité à l’air des toitures avec TAN pleines des locaux à faible ou moyenne hygrométrie. La perméabilité à l’air aléatoire de ces bâtiments Q4Pa-surf pouvait parfois être supérieure à 3 m3/(h.m²). Cette perméabilité importante permettait une ventilation suffisante des locaux sous-jacents qui, ainsi, ne présentent pas de risque de condensation. D’autant plus que, dans ces ouvrages, la production de vapeur d’eau est faible. Le durcissement des réglementations thermiques a chan… ">