La Chambre syndicale française de l'étanchéité devrait publier trois fiches pratiques dédiées au réemploi en 2023 : l'une sur les gravillons, le deuxième sur les dalles sur plots et la dernière sur les éléments métalliques de bardage. D'autres suivront l'année suivante. Un travail réalisé par la commission "environnement et développement durable", accompagné par le CSTB. Ils se sont réunis le 14 mars pour lancer officiellement la démarche.

Les obligations réglementaires ont accéléré les réflexions autour du réemploi des produits et matériaux de construction : loi Anti-gaspillage et économie circulaire (AGEC), Responsabilité Elargie des producteurs (REP), RE2020… Pour y répondre ainsi qu'évidemment aux enjeux environnementaux, les acteurs de la construction s'organisent. C'est le cas de la CSFE qui a mis en place un groupe de travail dédié au sein de sa commission environnement. Une première réunion en septembre 2022 avait identifié les six familles de matériaux liées aux activités d'étanchéité et de bardage qui pourraient, rapidement, faire l'objet de fiches pratiques permettant de diagnostiquer et d'évaluer leur performance pour être réemployées dans des conditions optimales. Pour l'étanchéité, il s'agit des gravillons, de la terre végétale, des dalles sur plots (béton, céramique, pierre naturelle) et des isolants posés en indépendance ou fixés mécaniquement. Pour les produits de bardage, des isolants posés en indépendance ou fixés mécaniquement et des éléments métalliques (bardages métalliques profilés, plateau de bardage acier, panneaux sandwichs).

Fiches pratiques

Pour avancer rapidement, trois catégories seront traitées en priorité : les gravillons, les dalles sur plots et les éléments métalliques de bardage (en association avec l'Enveloppe métallique du bâtiment (EMB) et le groupe métallerie de la FFB). Le CSTB accompagnera l'ensemble des travaux. De plus, "la CSFE souhaite impérativement associer les contrôleurs techniques et les assureurs. Cette étape est primordiale pour faire reconnaître les pratiques opérationnelles de réemploi en techniques courantes", a rappelé Manuel Decoodt, président de la commission "Environnement" de la chambre syndicale. Marie-Claude Bassette-Renault, directrice construction de la SMABTP a d'ailleurs exposé les enjeux assurantiels du réemploi, la diversification des circuits de distribution, la qualification des produits et leur mise en œuvre notamment. La rédaction de Règles professionnelles va rapidement devenir nécessaire.

La démarche opérationnelle de réemploi des produits d'étanchéité et de bardage est donc officiellement lancée. La Chambre syndicale appelle ses adhérents à y participer notamment "à travers leurs retours d'expérience, riches en enseignements", a souligné Charlène Raffin, cheffe de projet "économie circulaire" pour le CSTB.