Pour agrémenter la vue des habitants des logements alentours, la toiture-terrasse de la nouvelle capitainerie du port est recouverte d’un dessin de 200 m. Il est peint sur une membrane d’étanchéité en PVC qui, grâce à sa couleur claire, participe également au confort d’été.

La conception de la nouvelle capitainerie de Carnon devait répondre à de nombreuses contraintes. « L’ouvrage, édifié en lieu et place de l’ancien équipement démoli, respecte les exigences du schéma directeur de l’aménagement de l’ensemble du port de la commune », explique Fabien Thuile, architecte au sein de l’agence A+Architecture en charge du projet. De faible emprise au sol, il présente une forme ovoïdale destinée à fluidifier la circulation des promeneurs. L’accueil côté quai s’adresse aux plaisanciers et visiteurs tandis que celui côté mer, accessible notamment depuis la zone de ravitaillement des bateaux, est réservé à la technique. L’étage, en décalage par rapport au socle, est, quant à lui, dédié aux fonctions techniques. « Il doit offrir une visibilité complète du port pour assurer le rôle de vigie des capitaineries. C’est pourquoi les façades sont entièrement vitrées. » Pour éviter les surchauffes estivales, la toiture-terrasse déborde pour créer des casquettes en béton de 2 m en porte-à-faux.

En plus de la toiture-terrasse, les équipes de l’agence de Montpellier de Soprema Entreprises ont mis en œuvre au R +1 une terrasse accessible. Le procédé d’étanchéité est ici composé d’un pare-vapeur, d’un isolant polyuréthane de 120 mm d’épaisseur et d’une protection lourde en carrelage sur plots.

Autre exigence : le respect d’une hauteur maximale bâtiment, « pour que les logements voisins ne perdent pas la vue sur le port dont ils bénéficiaient avant la construction du nouveau site. » L’accessibilité de la toiture était donc proscrite. « Pour ces mêmes riverains, nous avons décidé de traiter le revêtement de la toiture à la manière d’une cinquième façade. » Pas d’édicules techniques donc, en dehors de la machinerie ascenseurs, ni garde-corps pour plus d’esthétisme. Surtout, sur les 365 m² de surface, une membrane d’étanchéité en PVC gris clair a été mise en œuvre par les compagnons de l’agence de Montpellier de Soprema Entreprises. En plus de ses qualités réfléchissantes participant au confort d’été du bâtiment, elle accueille une fresque aux accents marins (voir encadré). « De couleur bleu foncé, elle fait évidemment écho à la mer mais aussi aux sous-faces des casquettes revêtues de la même teinte. »

Mèches de grande longueur

La mise en œuvre du complexe d’étanchéité, elle aussi, devait répondre à plusieurs exigences. La forme courbe de l’élément porteur en béton tout d’abord a nécessité la réalisation de nombreuses découpes : du pare-vapeur, de l’isolant en polyuréthane de 160 mm d’épaisseur et de la feuille synthétique. « Surtout, pour plus de résistance, le complexe est fixé mécaniquement. Pour garantir le bon maintien de son ensemble au béton, nous avons utilisé des mèches de 250 mm pour percer. Pour rappel, dans la même configuration avec élément porteur en bacs acier, nous avons recours à des mèches de 5 mm », souligne le conducteur de travaux Hugo Fournel. Sur 365 m² de surface, ce sont ainsi 3 fixations par m² qui ont été posées en partie courante, 5 en rives et 7 au niveau des angles.

La réalisation du complexe d’étanchéité a pris deux mois, en avril et mai 2022. 

Une fresque peinte directement sur l’étanchéité

Pour réaliser la fresque, composée de faune et de flore marines, les artistes de Shadow Studio ont utilisé une peinture bi composante adaptée à une application sur étanchéité synthétique. Les 200 m2 de dessin ont été tracés à la main. « Nous avons procédé par quadrillage, de l’extérieur vers l’intérieur », explique le dessinateur Pierre Marcuzzi. Après une esquisse à l’acrylique, les contours ont été recouverts au pinceau de même largeur que le dessin des architectes de l’agence A+Architecture, concepteurs du projet, soit 5 cm.

À réalisation inédite, conditions de travail inédites. « La peinture devait être appliquée selon des critères bien spécifiques, notamment à des températures ne dépassant pas les 25 °C. C’est pourquoi nous avons travaillé de nuit, éclairés par des spots en attendant le lever du soleil. » En outre, après mélange des composants, le produit fini doit être posé dans les heures qui suivent pour être utilisable. « Nous effectuions donc cette étape petit à petit, au fur et à mesure de notre avancée afin de ne pas gâcher de matière. »

SOPREMAEntreprises002.jpg
(c) Soprema Entreprises
La fresque a été peinte directement sur l'étanchéité synthétique.

Les intervenants

  • Maître d’ouvrage : Mairie de Mauguio, SPL l’Or Aménagement
  • Architecte : A+Architecture
  • Entreprise d’étanchéité : Soprema Entreprises, agence de Montpellier
  • Peintre : Shadow Studio

Les produits

  • Membrane d’étanchéité : Sika
  • Fresque : Sikagard 950 (coloris sur mesure, Sika)
  • Isolant : Efigreen duo (Soprema)
">