Le secteur de l’étanchéité comme le bâtiment en général doit faire face à un manque de main d’œuvre impactant ses activités. En l’absence de personnel qualifié, il mise sur la formation. Avec comme premier critère de sélection : le savoir-être et la motivation.

«Le bâtiment est un des premiers secteurs économiques en France. Au premier trimestre 2022, il représentait 1 756 000 actifs, apprenants compris. C’est extraordinaire », a rappelé Olivier Salleron, président de la Fédération française...