Le texte daté de 2008 vient d’être révisé dans le cadre de la commission de normalisation UNM 50 gérée par l’Union Nationale de la Mécanique par délégation d’Afnor. Il reprend notamment les dispositions relatives aux garde-corps des éléments d’installations industrielles. Par extension, cette norme sert de référence également pour les immeubles d’habitation, les bâtiments tertiaires,…

La version révisée de la norme NF E85-015 a été publiée en juillet 2019. Les modifications sont nombreuses. Nous vous présentons les plus significatives pour notre profession.

Des précisions pour tous les types de garde-corps

Sur le plan général, il est bien précisé que pour les garde-corps périphériques pour lesquels il n’y a pas de préhension continue, la lisse supérieure n’est pas considérée comme main courante et les dispositions afférentes ne s’appliquent pas (continuité,…). Les efforts forfaitaires qui sont indiqués pour la réalisation des essais supposent qu’ils sont fortement ajourés. Si on devait avoir des panneaux pleins qui augmenteraient la prise au vent (photovoltaïque, signalétique, bâche de chantier), alors une justification par le calcul serait à effectuer.

La hauteur reste comprise entre 1 000 et 1 100 mm au-dessus du plan de circulation.

Priorité aux garde-corps fixés

Le texte insiste dès ses premières lignes sur le fait que les garde-corps permanents doivent être fixés. Dans les cas… ">